Des niveaux d'études similaires

Site de rencontre études supérieures

15 meilleures applications de rencontres pour les étudiants en 2021 | Payé et gratuit

Place aux sites et aux applications de rencontres qui, s'ils suscitent force commentaires, ont en fait très peu été étudiés. Dans Les Nouvelles Lois de l'amour, Marie Bergström, sociologue, chercheuse à l'Institut national d'études démographiques, s'est saisie de ces pratiques numériques où les jeux de l'amour ne laissent pas place au hasard.

site de rencontre études supérieures site de rencontres bonheur

Le Point : Les agences matrimoniales et les petites annonces sont les ancêtres des sites de rencontres. À quelle époque apparaissent-elles et pour quelles raisons?

Quel pourcentage d'étudiants utilisent des applications de rencontres?

Marie Bergström : Elles font leur apparition au XIXe siècle, où se produit un changement des systèmes économique et matrimonial. On passe progressivement d'une société paysanne, rurale et aristocratique à une société plus urbaine et industrielle. Auparavant, les unions permettaient d'assurer la transmission du patrimoine ; pour nouer de bonnes alliances, les parents gardaient souvent le contrôle sur les mariages, dans l'aristocratie comme dans la paysannerie. Avec l'industrialisation, les jeunes investissent les centres urbains, commencent à couper les liens avec leur village d'origine et acquièrent une certaine liberté dans le choix du conjoint, ce qui modifie les pratiques matrimoniales.

Les agences matrimoniales, les premières, proposent leurs services aux familles aisées pour servir d'intermédiaires.

  • Rencontre femmes tunisienne gratuit
  • Sur les sites de rencontre, le pic d’attractivité des femmes à 18 ans, celui des hommes, à 50 ans
  • 15 meilleures applications de rencontres pour les étudiants en | Payant et gratuit -
  • Objectif : exclure les profils «indésirables» propres aux applis plus grand public.

Elles se rémunéraient sur la dot si l'appariement réussissait. Pour les plus modestes, elles publient des feuilles matrimoniales, ancêtres des petites annonces.

« Avec les sites et les applis, la rencontre devient une affaire privée »

À ces changements s'ajoutent des raisons conjoncturelles : avec la liberté de la presse apparaissent de site de rencontre dune femme journaux dont la diffusion est facilitée par l'industrialisation. Ces nouveaux quotidiens introduisent les petites annonces, un moyen de se financer.

site de rencontre études supérieures rencontre de femmes de plus de 50 ans

Très vite, celles-ci vont être saisies dans un objectif matrimonial. Le plus connu en France sera Le Chasseur français.

site de rencontre études supérieures site de rencontre sans abonnement gratuit

Le premier site de rencontre est américain. Il a été créé par un entrepreneur dont l'objectif était de transposer sur Internet les petites annonces des journaux. Il a ainsi décliné en sites thématiques les rubriques emploi, immobilier ou rencontres. Le premier site francophone, Netclub. Ils seront rachetés par Match et Meetic. C'est l'époque où l'e-commerce se développe avec l'idée qu'Internet est un secteur d'avenir.

Les personnes investissant ce marché, majoritairement des hommes hétérosexuels, viennent du monde du numérique et de l'informatique, et n'ont, et ne revendiquent, aucune compétence en termes de rencontres intimes.

site de rencontre études supérieures rencontre hommes espagnols

Ils créent leurs sites en se copiant largement les uns sur les autres. Ce phénomène de mimétisme est massif, tous les sites finissent par se ressembler. La présentation est conçue pour les femmes, tout est fait pour les séduire sans les effaroucher, car très rapidement s'impose l'idée qu'elles ne sont pas attirées par ces sites. Cette idée que les femmes ne seraient pas intéressées est l'un des stéréotypes véhiculés par les sites. Ce stéréotype repose sur l'idée, erronée, que les femmes auraient une sexualité plus effacée et qu'elles seraient moins intéressées que les hommes par les rencontres sur Internet.

Attractive World, facilitateur de belles rencontres

Pour les inciter à s'inscrire, les concepteurs rendent certains services gratuits, alors qu'ils sont payants pour les hommes. De par cette organisation, on se situe dans un système d'échanges économico-sexuels classique où, lors d'une rencontre, c'est souvent à l'homme de payer pour la femme, une manière site de rencontre études supérieures la récompenser pour s'engager dans une relation intime.

La vision économique des concepteurs de sites reprend ce vieux système.

L'homme devient le client et l'accès aux femmes, le produit vendu. Comment expliquez-vous le succès des sites et des applications de rencontre? La première explication est site de rencontre études supérieures, liée aux changements des parcours amoureux. Les jeunes se mettent en couple plus tard et, parallèlement, il y a plus de séparations chez les plus âgés.

Sur les sites de rencontre, le pic d’attractivité des femmes à 18 ans, celui des hommes, à 50 ans

Chez les plus jeunes, la période d'avant l'installation conjugale, que les sociologues appellent la période de jeunesse sexuelle, est une période d'expérimentations, que les sites et les applications favorisent.

Du côté des personnes plus âgées séparées existe un fort désir de se remettre en couple. Mais quand on est moins jeunes, les occasions de rencontres se font plus rares.

L'entourage est en majorité en couple, les formes de sorties accessibles pendant la jeunesse disparaissent, car la sociabilité chez les trentenaires, les quadras ou les quinquas se fait davantage au cours de dîners ou de sorties entre amis appartenant à un petit cercle où se côtoient toujours les mêmes personnes.